Regardez avant de sauter: sur la décolonisation du terrain (linguistique)

banturivers ulb anthropologu archaelogy linguistic congo

Ce premier article de blog présente un courant de conscience de l’inventaire des langues en danger dans le nord-est de la RDC jusqu’aux réflexions sur l’éthique de recherche en général

Un côté excitant du projet BANTURIVERS est que nous travaillerons avec des nouvelles données collectées récemment sur le terrain. Je regrette de ne pas pouvoir passer beaucoup plus de temps en RDC moi-même, mais j’ai l’honneur et le plaisir de planifier le terrain et je pourrai en profiter durant de courts séjours. L’aventure fait partie de la vocation, n’est-ce pas ? Néanmoins, au 21ème siècle il n’est plus acceptable de simplement monter sur un avion et de collecter des données de façon insouciantes. Nous devons réfléchir à la question de la propriété, par exemple. Mais retournons au moment que je découvrais que « sauver des langues » évoquait dangereusement le discours sur « sauver les âmes » d’une époque qu’on considère largement dépassée.

Plus à paraître bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *