L’équipe

Birgit Ricquier

Coordinatrice, linguiste, ULB

Spécialisée en linguistique comparative historique des langues bantu et  de la méthode «mots et choses» en particulier, mes recherches abordent l’histoire précoloniale de l’Afrique centrale.

Dans BANTURIVERS, j’étudie l’histoire linguistique du Bassin Congo oriental et l’histoire des techniques de pêche et de navigation.

David Kopa wa Kopa

Doctorant, linguiste, ULB – UNIKIS

Jusqu’à présent mes recherches portaient sur le kibudu, une langue bantu parlée dans le nord-est de la RDC.

Dans BANTURIVERS, j’appliquerai la linguistique comparative à l’étude du contact linguistique dans le passé et le présent du Bassin Congo oriental.

Shingo Takamura

Postdoc, anthropologue, ULB

Ma thèse de doctorat recherchait les systèmes de marchés régionaux dans l’est de la RDC.

Dans BANTURIVERS, j’étudie deux communautés de pêcheurs habitant au long du fleuve Congo ou ses tributaires, ainsi que leur réseau commercial.

Daou Véronique Joiris

Anthropologue, ULB

Mon expertise couvre l’anthropologie des peuples vivants dans les forêts de l’Afrique centrale, en particulier des communautés chasseurs-cueilleurs dans le sud de Cameroun.

Dans BANTURIVERS, je conseille et supervise la partie anthropologique du projet.

Els Cornelissen

Archéologue, MRAC

Je m’intéresse aux industries lithiques du Pléistocène supérieur et de l’Holocène en Afrique centrale, et j’ai réalisé des sondages le long du fleuve Congo et de la Lindi.

Dans le projet BANTURIVERS, je fournis des conseils en matière d’archéologie et je vais étudier les artefacts en pierre taillée.

Alexandre Livingstone Smith

Archéologue, MRAC

Mon domaine d’expertise est la céramique et l’anthropologie de technologies céramiques, avec un focus particulier sur l’est de la RDC (Upemba > Kasongo > Kindu > fleuve Congo).

Dans BANTURIVERS, j’étudie les réseaux de potières au passé et au présent, par fouilles et par interviews.

Laurent Nieblas Ramirez

Archéologue/archéozoologue MRAC/IRSNB

Spécialisé en archéozoologie, avec un intérêt particulier pour les poissons d’Afrique Centrale.

Dans BANTURIVERS, j’étudie le matériel faunique, ainsi que les artefacts, photographies et documents écrits historiques qui sont les témoins des interactions entre l’homme et la faune des rivières afin de faire le lien entre les données archéologiques et anthropologiques.

Membres du réseau scientifique

Nils Bourland, bio-engénieur
Musée royal de l’Afrique centrale

Christine Cocquyt, botaniste
Jardin Botanique de Meise

Edmond Dounias, ethnobiologiste
Institut de Recherche pour le Développement

Tom Güldemann, linguiste
Humboldt-Universität zu Berlin

Daiji Kimura, anthropologue
Kyoto University

Constance Kutsch Lojenga, linguiste
Universiteit Leiden – SIL International

Hans-Peter Wotzka, archéologue
University of Cologne

Peter Lambertz, anthropologue
Deutsches Historisches Institut Paris

Jacky Maniacky, linguiste
Musée royal de l’Afrique centrale

André Motingea Mangulu, linguiste
Université Pédagogique Nationale, Kinshasa

Emmanuel Ngbanga Bandombele, linguiste
Université de Kisangani

Takanori Oishi, anthropologue
Tokyo University of Foreign Studies

Emmanuel Vreven, ichthyologue
Musée royal de l’Afrique centrale

Rebecca Grollemund, linguiste
University of Missouri